tamil girls tiny teen nerd in her school uniform.

anal fuck lesson milf.her latest blog sex tubes

Tout savoir sur les stérilets

8 idées reçues sur les DIU

Les idées reçues sur les DIU (Dispositifs Intra-Utérins) sont assez nombreuses : elles proviennent la plupart du temps de l’époque où ce moyen de contraception n’avait pas encore été significativement étudié, comme c’est le cas aujourd’hui. De plus certains préjugés, comme « ne pas poser de DIU chez la nullipare », sont spécifiquement français. Dans d’autres pays comme la Belgique, par exemple, cette pratique est d’usage courant. Il est donc important de clarifier certaines croyances.

1. Stérilets…comme stérilité ??

FAUX – Ce terme est ancien mais encore couramment utilisé pour désigner les Dispositifs Intra-Utérins. Le DIU est une contraception totalement réversible. Les délais de recouvrement de la fertilité suite au retrait du DIU sont comparables à ceux observés pour la contraception orale, c’est à dire immediats.

2. DIU chez la Nullipare ?

VRAI – Le DIU est une contraception préconisée en première intention par la Haute Autorité de Santé. Le modèle le plus adapté à la nullipare est le 7 MED 380 USHA ou NSHA  (taille dite short). L’observance souvent faible chez la femme jeune nullipare (sous pilule) se trouve ainsi optimisée.

Chez les nullipares, il convient de mettre en balance les avantages attendus et les éventuels risques thérapeutiques. Pour les jeunes femmes, le principal risque est lié aux Infections Sexuellement Transmissibles notamment en cas de partenaires multiples.

Seul le préservatif protège de ce risque.

3. AINS et baisse de l’efficacité ?

FAUX – Pas de baisse d’efficacité avec les anti inflammatoires et tout autre médicament. Il est tout à fait légitime de prescrire un anti-inflammatoire à une femme portant un DIU (qu’il soit au cuivre ou au Lévonorgestrel).    (Etude. Thonneau, Human reproduction 2006).

Par contre :  les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne peuvent être utilisés qu’en traitement court.

En traitement court, ils n’influencent pas l’efficacité contraceptive des D.I.U.

 

4. Contraception d’urgence ?

VRAI – L’action du DIU est plus efficace que celle de la pilule dans un délai de pose ne dépassant pas 5 jours.

NB : Seuls les DIU au cuivre doivent être posés dans ce contexte, les DIU hormonaux (au Lévonorgestrel) n’ont pas cette indication.

5. Grossesse extra-utérine ?

FAUX – Le taux de grossesses extra-utérines avec le DIU est de 0,02 % par an. Il est significativement inférieur à celui des femmes n’utilisant pas de contraception.

6. DIU : sa taille est-elle gênante ?

 FAUX : le DIU est un contraceptif efficace mais sa supposée grande taille provoque la réticence des patientes… ?! Jugez vous-mêmes …….

NT-380-STANDARD PIECE

7. Le DIU gène parfois le partenaire…?

FAUX – c’est bien souvent un ressenti subjectif car la sensibilité pénienne est relativement faible. Le fil relié au DIU est coupé suffisamment court( 2 à 3 cm de l’orifice externe du col) afin de ne pas géner le partenaire.

8. Le tabac interdit-il certaines méthodes contraceptives ?

VRAI – Mais pas la pose d’un DIU : par contre, l’association tabac et hormones (la pilule) est à éviter systématiquement face au risque cardio-vasculaire fortement augmenté.